L’interview de la semaine : Aristote Madiani

12/10/2017

Aristote Madiani est sans doute un garçon qui mesure la chance qu’il a d’être footballeur professionnel. Deux choses nous font penser cela : tout d’abord, il n’aime pas les gens qui se plaignent, ensuite, il a toujours le sourire, n’a pas d’état d’âme.

Aristote est un garçon simple au prénom d’un grand philosophe grec mais ne cherchez pas, cela n'a rien à voir.

Aristote est né le 22 août 1995 à La Ferté-sous-Jouarre, en Seine-et-Marne, entre Meaux et Reims. Lorsque ses parents déménagent à Savigny-le-Temple, toujours dans le 77, il fait comme ses nouveaux copains : il s’inscrit au club de football de sa ville. Il a alors 9 ans. Quatre ans plus tard, il signe dans la ville voisine, à Moissy-Cramayel, où il est repéré par le RC Lens.

Il a 15 ans lorsqu’il part au centre de formation du mythique club de l’Artois : « Quand j’ai commencé à Savigny, je jouais attaquant de pointe, puis ailier gauche à Moissy-Cramayel. A Lens, j’ai joué à gauche, parfois en pointe, à droite. J’y ai passé 8 saisons. Et oui, ça vous marque. C’est un truc de fou (sic). Quand on joue devant un public comme ça, t’es obligé d’être motivé. Je garde d’excellents souvenirs, notamment de mes coaches, Pascal Plancque en U19, Eric Sikora, que j’ai eu pendant toute ma formation pour ainsi dire, ou encore Christophe Raymond, qui m’a lancé en CFA. »

Avec Lens, « Aris », comme ses coéquipiers le surnomment, gravit les échelons jusqu’à découvrir la Ligue 1 lors de la saison 2014-2015 : « C’était lors du derby contre Lille au Stade de France (journée 17, le 7 décembre 2014, 1-1), j’étais entré en jeu en fin de rencontre (à la 77e) ! ».

Prêté au Paris FC pendant la saison 2016-17, en National, Aristote résilie son contrat l’été dernier avant de s’engager à QRM, juste après un match amical à Deauville entre Lens et … QRM ! « Au Paris FC, je ne savais pas de quoi serait fait l’avenir du club, et après le match face à QRM, j’ai discuté avec Anthony Rogie et Freddy-Ange Plumain. Puis, bien sûr, avec le coach, Emmanuel Da Costa. » Tout cela dit avec un grand sourire et de grands yeux qui en disent long sur sa joie d’être ici, à Quevilly Rouen.


L'entretien décalé

  • Un sportif qui t’a marqué ? Ronaldinho.
  • Un footballeur que tu admires ? Paul-Georges Ntep.
  • Ton meilleur match ? En CFA, y’a deux ans, avec la réserve de Lens, contre Mantes, on avait gagné 4-2.
  • Ton pire match ? En Coupe de la Ligue avec Lens, à Bollaert, contre l’AC Ajaccio, on avait été éliminé aux tirs au but.
  • Ton meilleur souvenir ? La naissance de ma petite sœur, Ludivine, elle a 12 ans aujourd’hui.
  • Ton pire souvenir ? En demi-finale de la Gambardella, avec Lens, on avait été éliminé par Châteauroux, alors qu’on aurait dû gagner.
  • Ton plus beau but ? Le titre de champion de France en U17 avec le RC Lens.
  • Le joueur le plus fort avec lequel tu as joué ? Y’en a plusieurs : Dusan Cvetinovic (Lens), Wylan Cyprien (Nice) et Benjamin Bourigeaud (Rennes).
  • Le coach qui t-a marqué ? Erik Sikora à Lens.
  • Une causerie ? Celle de Pascal Plancque, à Lens, avant un match de coupe Gambardella contre Valenciennes. Sa causerie avait libéré l’équipe. Il savait être dur et tendre à la fois.
  • Si tu n’avais pas été footballeur ? Je ne me suis jamais posé la question.
  • On t’a déjà comparé à …? Robben.
  • Un club, un stade ? Club : AC Milan; stade : San Siro.
  • La première chose que tu fais le matin en te levant ? Je me brosse les dents.
  • Tes occupations ? Je ne fais rien de particulier, je reste en famille, je suis souvent chez mes parents. Je joue à la «Play» aussi.
  • Tes qualités ? Simplicité.
  • Tes défauts ? Je ne suis jamais sérieux !
  • Un groupe, un chanteur ? J’écoute de tout, du rap français, du rap US.
  • Dernier film vu au cinéma ? Annabelle 2. J’aime bien les films d’horreur.
  • Une émission télé ? Téléfoot.
  • L’endroit où tu rêverais d’aller ? A Miami.
  • Un animal ? Le tigre.
  • Un chiffre? Le 22. Je suis né le 22…
  • Une couleur ? Le vert. Kaki. Comme celui de ma voiture !
  • Une boisson ? Le Tropico.
  • Un juron ? Je suis très poli, je ne dis pas de grossièreté.
  • Un surnom? «Aris» !
  • Tu conduis plutôt… Vite !
  • Sur ton permis, combien de points reste-t-il? Beaucoup (rires) !
  • Une appli ? Instagram.
  • Ton dernier texto ? A mon père, qui a pris de mes nouvelles.
  • A l’école, tu étais plutôt… Turbulent !
  • Ta matière préférée ? Le sport.
  • Ce que tu détestes par-dessus tout ? Les gens qui se plaignent.
  • Le don que tu aimerais avoir ? Etre immortel !
  • Un moyen de transport ? Ma voiture !
  • En général, tu as combien d’argent sur toi ? 200 ou 300 euros, on ne sait jamais !

Photos BM/QRM
autres news