QRM très mal récompensé à Châteauroux (3-2)

09/09/2017

A Châteauroux, stade Gaston-Petit, La Berrichonne de Châteauroux bat Quevilly Rouen 3-2 (2-0). Arbitre : M. Gaillouste. 3014 spectateurs.

Buts. Châteauroux : Benrahma (20’), Tounkara (44’), Barthelmé (63’sp). QRM : Duhamel (51’), Mamilonne (90’+1).

Avertissement. QRM : Clauss (60’).

Châteauroux : Hassen, Traoré, Alhadhur, Samnick, Bourillon, Sarr, Niang, Benrahama, Merghem (Khadda 73’), Barthelmé (Chergui 89’), Tounkara (Fofana 86’). Entraîneur: Jean-Luc Vasseur.

QRM : Hartock, Clauss, Vignaud (Salze 43 puis Tie-Bi 48’), Sery, Lefort, Oliveira (cap), Rogie, Basque, Madiani (Mamilonne 83’), Gakpa, Duhamel. Entraîneur: Emmanuel Da Costa.


C’est difficile à croire, et pourtant, Quevilly Rouen a perdu 3-2 à Châteauroux. C’est difficile à croire, parce que se procurer autant d’occasions à l’extérieur pour, à l’arrivée, rentrer bredouille à Rouen, est un constat aussi illogique qu’implacable.

Seulement, une fois encore, QRM a fait preuve de légèreté derrière, offrant trois buts à son adversaire sur un plateau, et manqué de réalisme devant, même si l’ancien portier de l’OGC Nice a sorti des arrêts déterminants: on pense notamment à ce tir de Mathieu Duhamel qu’il est allé chercher au ras de son poteau droit (3’) et à cette frappe d’Aristote Madiani juste avant le quart d’heure de jeu, sur laquelle il a effectué une parade (14’).

Mais ce ne sont pas deux mais quatre occasions franches, sans compter les corners, que les Normands, retrouvés, inspirés, très cohérents et plein de bonnes intentions, se sont procurés dans ces quinze premières minutes qui laissèrent véritablement augurer le meilleur.

Malheureusement, le pire arriva avec deux cadeaux qui permirent aux Castelroussins de mener 2-0 à la pause: inutile de dire que la frustration était grande dans les rangs de QRM, qui avait cash deux erreurs.

Mais un but de Mathieu Duhamel à l’entame de la seconde période remit l’équipe de Manu Da Costa sur les bons rails (51’).

La suite allait même confirmer ce que l’on avait vu en début de rencontre. Mais Châteauroux, puissant devant, restait dangereux, essentiellement sur des pertes de balles et des contres, et profitait d’une nouvelle erreur pour aggraver la marque après l’heure de jeu sur penalty (3-1, 63’).

Les coéquipiers de Stan Oliveira – quelle occasion pour le capitaine à la 81’! - faisaient tout pour inverser la tendance, à l’image de Jordan Lefort, positionné à gauche après les deux changements sur blessure (Pierre Vignaud puis Jacques Salze) – la poisse – Jonathan Clauss, auteur d'une excellente rentrée pour son premier match, et d’Eric Tie-Bi, qui s'est rappelé au bon souvenir de ses anciens coéquipiers, et dont la rentrée a fait grand bien. 

Finalement, c’est Yannick Mamilonne, lui aussi entré dans les dernières minutes, qui parvint à réduire le score sur sa deuxième occasion, en coupant la trajectoire sur un centre de Jonathan Clauss (3-2, 90’+1).

Inutile de dire que Châteauroux n’était pas serein mais il allait manquer du temps à QRM pour, au moins, revenir avec un point. D’ailleurs, Jean-Luc Vasseur, le coach de la Berri, n’en menait pas large après la rencontre : « Je me contente des 3 points, bien sûr, mais je suis moyennement satisfait de notre prestation, même si on a gagné »; quand un coach adverse dit ça...

De son côté, Manu Da Costa ne cachait pas son immense frustration : « On a donné 3 buts, on a eu énormément d’occasions, les choses n’ont pas tourné en notre faveur. Mais on a commis des erreurs trop grossières. Pourtant, on avait réalisé une très bonne entame, et on a fait une très bonne deuxième mi-temps, sans jamais lâcher, mais que de cadeaux donnés à l’adversaire…C’est à l’image de notre début de saison. »

Vendredi prochain, au MMArena du Mans, il faudra débloquer le compteur victoires face à Nancy. En jouant comme elle l’a fait, et en gommant les erreurs individuelles, la victoire sera proche, c’est certain.

Photo : La Nouvelle République

autres news