Asso : le bénévole du mois


18/05/2021


Sans eux, la vie d’un club serait bien plus compliquée. C’est grâce aux bénévoles que les événements, les matchs, les déplacements et bien plus encore peuvent avoir lieu. Nous avons décidé de les mettre en lumière et de saluer leur investissement. En mai, place à Jean-Louis !



Présente-nous tes missions ?


Ma mission au sein de QRM correspond à deux aspects distincts: être l’interlocuteur des licenciés du club, pour tout ce qui touche à leur formation: définition d’un projet professionnel, inscription dans un centre de formation, recherche de stages, insertion professionnelle et parfois démarche pour un logement. Je participe aussi à la création de notre organisme de formation via différentes actions relatives à la gestion d’une structure de formation, ce qui correspond à mon passé professionnel.


Ton meilleur moment à QRM ?


Sans conteste le meilleur moment au sein du club correspond ces derniers jours à l’accession de l’équipe première en Ligue 2 BKT. C’est un véritable exploit avec une équipe recomposée et c’est un vrai bonheur que notre merveilleuse région rouennaise se situe un peu plus haut dans la hiérarchie du football français !


Que représente le club pour toi ?


C’est un lieu de rencontre et d’échanges. Il ne faut pas oublier ce vieux proverbe: « la rémunération du bénévole c’est la relation humaine ».


Quel regard portes-tu sur le bénévolat ?


Le bénévolat comporte de mon point de vue, beaucoup de vertus. Par définition il n’est pas motivé par l’argent, il correspond à d’autres motivations: la volonté de rendre service à des jeunes, aux dirigeants de la structure. Le moteur de l’action, c’est la passion: on adore le créneau sur lequel on est positionné. Il y a aussi une forte volonté de réussir ce que l’on entreprend, car c’est un domaine que l’on a au plus profond du cœur.


Il nous semble que tu as également transmis les valeurs du bénévolat à ton fils. Peux-tu nous présenter ses missions humanitaires en Colombie ?


J’ai toujours été très attaché à la notion de respect d’autrui et d’aide à l’égard de ceux qui subissent des évènements susceptibles d’altérer une notion élémentaire: le droit à la vie. J’ai transmis ces valeurs à mon fils, Alexandre, qui séjourne en Colombie et qui assiste au quotidien aux Colombiens ou immigrés du Venezuela, sans domicile, avec des enfants en bas âge, qui n’ont pas de quoi manger… Il a d’ailleurs pris l’initiative, avec différentes associations, de créer une cagnotte pour venir en aide à tous ces gens.


Comment pouvons-nous aider ces familles ?


Il est possible de venir à ces familles, en faisant tout simplement un don, en cliquant ici. L'argent récolté permettra ainsi l'achat d'un panier alimentaire, pour un coût de 6€ en Colombie et qui permettra à une famille de quatre personnes de s'alimenter pendant une semaine.


 

Un dernier mot ?


J’ajouterai un dernier mot, bien entendu, pour adresser de vifs remerciements à celles et ceux qui contribueront à cette opération. Nous avons tous à un moment de notre existence, bénéficié d’une aide, d’un conseil, d’une recommandation, qui nous a permis d’avancer et d’évoluer. La solidarité et le respect d’autrui sont des notions essentielles, qui doivent s’appliquer quelque soient les circonstances et le lieu.

autres news