« Créer une passerelle entre la N3 et les pros »


26/12/2020


Doublement missionné cette saison au club avec sa casquette d’entraîneur adjoint de l’équipe professionnelle et celle d’entraîneur de la National 3, William Louiron évoque sa première partie de saison.



William peux-tu nous expliquer ton nouveau rôle au sein du club?


Cette saison, mon rôle s’est étoffé au club. Le but de cette double casquette est de créer une passerelle entre les jeunes joueurs de mon effectif avec celui de National.


Comment sont organisées tes journées?


Tout est bien calé. Il faut une bonne organisation mais les séances avec le groupe de National 3 ont lieu le soir à 19h00 (17h30 en ce moment avec le couvre-feu). Je peux donc être présent avec le groupe National sur les séances du matin ou de l’après-midi.


Rechausser les crampons le soir pour une nouvelle journée n’est pas trop difficile?


Non pas du tout! Lorsque vous êtes passionné, ce n’est que du plaisir!


Lorsque tu as le rôle d’entraîneur de la N3, tu es épaulé par un staff autour de toi…


Il y a mon adjoint, Lahcen Ait Kassi. Il était entraîneur principal des U16 la saison dernière. Lorsque j’ai préparé la saison 2020-2021, je l’ai rencontré et cela a tout de suite accroché. C’est quelqu’un de droit et qui a soif de compétences!


Il y a aussi Thomas Legrand, mon préparateur physique. Il est au club depuis trois ans et il a un rôle très important au quotidien dans la construction des séances. Il a aussi beaucoup apporté pendant la période de confinement où il a fait des séances régulières pour laisser les jeunes en constante activité.


Clément Marie, qui est étudiant, vient compléter notre quatuor. Il a le rôle d’analyste vidéo.



Cela fait deux saisons consécutives que la Covid-19 perturbe les championnats. Comment avez-vous géré cela?


Mon staff et moi-même avons gardé le lien avec chaque joueur, en prenant des nouvelles régulièrement. Nous avons surtout mis en place, par l’intermédiaire de Thomas, des séances avec un suivi via une application pour qu’il y ait une intéractivité.


Qu’a engendré la période de couvre-feu dans ta préparation avec la N3?


Nous avons décalé le début des séances d’une heure et demie. Mes joueurs ne font pas que du football. Pour certains ils sont étudiants ou sont au travail, le nouvel horaire engendre un taux de présence plus variable qu’à l’accoutumée.


Que pouvons-nous te souhaiter pour cette nouvelle année?


La santé. Je crois que la période actuelle nous montre que nous sommes tous vulnérables donc faisons attention chacun de notre côté pour que l’on sorte rapidement de ce mauvais moment.

autres news