« Mettre du professionnalisme »


24/10/2020


Alain Wathelet est le nouveau Directeur Technique et Sportif de l’Association. Arrivé à la toute fin de l’été à l’Association dans le but de monter un Centre de Formation dans le futur, il souhaite aussi la professionnaliser. Il se présente et explique le pourquoi du comment de son arrivée en terres normandes.



Comment et pourquoi êtes-vous arrivé à QRM?


J’ai commencé le 1erseptembre mais avant d’arriver, ce fut un long trajet (rires). J’ai eu l’information par la FFF mi-juin qu’il y avait une recherche de la part de QRM pour avoir un Directeur Technique afin de monter un Centre de Formation dans le futur.


J’ai trouvé le projet pas inintéressant. Comme j’avais Bruno Irles, que je connais très bien, sur place, je l’ai appelé et je lui ai demandé de m’introniser auprès du Président Mallet. Quand je l’ai rencontré en plein milieu de ses vacances, le rendez-vous qui ne devait durer qu’une heure en a duré trois! Il m’a présenté son projet, je me suis présenté également. Ca a matché, vraiment, j’ai trouvé ça très intéressant.


Je voulais quand même venir voir les installations, les salariés, les éducateurs, la ville, etc. Ils m’ont invité et je suis monté sur Rouen le premier week-end de juillet. J’ai rencontré Laurent Duarte, le Président de l’Association, on a énormément discuté aussi, il y avait Dany Pain, l’ancien Directeur de l’Association. J’ai vraiment bien aimé. Après ça a germé et ça a mis du temps. J’ai commencé le dernier week-end d’Août, en venant voir des matchs. Le lundi 31, j’ai commencé au bureau.



Quel est votre parcours?


Mon parcours ce n’est que du football (rires). A 16 ans j’avais un contrat aspirant à l’OGC Nice où j’avais commencé le foot à sept ans. Je suis allé jouer à Gueugnon, au Puy-en-Velay, Montceau-lès-Mines, etc. A 30 ans je n’avais plus de club, je suis retourné chez moi dans le sud où j’étais entraîneur-joueur en région.


A 35 ans, l’entraîneur de l’OGC Nice, qui était directeur du Centre de Formation et qui prenait l’équipe en septembre, m’appelle et me dit qu’il a besoin d’un adjoint. C’est comme ça que j’ai démarré à Nice, en 1999. Six mois après, les staffs ont rechangé et moi en février je me retrouve sans rien.


J’ai réintégré le Centre de Formation avec le coach et j’ai repris son ancienne équipe, les 18 ans. J’ai fait sept ans avec eux, pendant lesquels on a fait une finale de Gambardella, été champions de France, on a eu beaucoup de bons résultats. En 2007, la SASP décide de ne pas me garder à la fin de mon contrat.


Mais l’Association crée un poste de Directeur de la Préformation et je le prends. J’ai mis en place la préformation pendant pas mal d’années, jusqu’en 2012 où ils m’ont donné les 17 ans pour faire le lien entre l’Association et la SASP. En 2014, le Directeur du Centre de Formation part et j’ai pris sa place, jusqu’en septembre 2019.



Que voulez-vous apporter à l’Association et à son projet?


Je vais essayer d’y mettre du professionnalisme, c’est important dans un club qui veut se structurer comme QRM le souhaite. Mon objectif, c’est de monter un Centre de Formation, pour moi c’est mon dernier projet. Si on monte et que l’on peut enclencher vraiment le centre, moi je finis ma carrière ici. Si on ne monte pas, ça dépendra du projet, de plusieurs facteurs.



Quels sont vos objectifs en venant chaque matin ici?


J’ai beaucoup de missions avec le partenariat du HAC et de l’Association QRM, il faut le faire vivre. L’objectif c’est aussi de d’abord faire progresser les éducateurs. Si eux sont meilleurs, leurs joueurs le seront aussi. Pour cela il faut les rencontrer, car si tu ne les connais pas, tu ne peux pas savoir qui ils sont. Et ensuite, il faut aller sur le terrain. On a déjà commencé à mettre des choses en place? On a notamment avec analyser en vidéo les éducateurs et leurs comportements sur le bord du terrain (et non le contenu de leurs matchs). Ce n’est qu’un début.

autres news