Julien Savigny : "Continuer à s’entretenir au quotidien"

21/03/2020

Confinés à leur domicile depuis mardi dernier comme l’ensemble des français, les joueurs de Manu Da Costa restent tout de même actifs. Julien Savigny, le préparateur physique, leur a concocté un programme d'entretien hebdomadaire. Il nous le détaille.




Jeudi dernier, le président de la FFF, Noël Le Graët, réaffirmait sa volonté de voir les championnats aller à leur terme. Ainsi, les clubs vont-ils reprendre le chemin de la compétition à un moment ou à un autre. Il est donc capital pour les joueurs de maintenir une certaine condition physique.

Mais quand est-ce que le championnat de National reprendra ses droits ? Comme ses confrères préparateurs physiques, Julien Savigny doit faire face à l’inconnu. D’ordinaire réglée comme du papier à musique, la "prépa" est donc très perturbée. Pourtant, rien n’est plus important aujourd’hui que d’écouter et d’appliquer les mesures gouvernementales qui obligent à un confinement.

Face aux mesures drastiques de confinement, comment réussir à maintenir une certaine condition physique chez les joueurs ?

Dès que nous avons appris la suspension des entraînements collectifs, il a fallu trouver une alternative pour que les joueurs gardent le rythme et limitent la perte athlétique. Dans un premier temps, j’ai envoyé un programme type à tout le groupe, à base de renforcement musculaire et de footings sur une semaine. Ils vont d’ailleurs recevoir le prochain. Je ne pensais pas faire un jour du télétravail de prépa physique.

Mais tous les joueurs ne sont pas logés à la même enseigne ?

J’ai envoyé un programme type. Evidemment, j’échange beaucoup avec les joueurs pour le personnaliser. Par exemple, pour le renforcement musculaire, certains ont du matériel et d’autres non. Pourtant, il faut, quoi qu'il arrive, que les joueurs travaillent le haut et le bas du corps, c’est primordial ! Je leur propose tout un travail qui utilise le poids du corps : pompes, abdos, gainage, squats, la chaise… Un travail d’intermittent, 15-15, 30-30 pour le cardio training. Mais encore une fois, tout cela dépend si vous êtes en en maison ou en appartement. Sans oublier des footings.

On sait que tu es habitué à échanger avec les joueurs. Mais là, on imagine que le téléphone ne fait que de sonner…

En effet, j’essaie d’être le plus disponible pour eux ! On s’appelle, on s’envoie des messages. Soit collectif dans le groupe whatsApp, soit de manière individuelle. Tous me répondent assez rapidement. Ils restent professionnels et savent que sans travail la perte serait énorme. Comme vous pouvez l’imaginer, ils ont hâte de retrouver les terrains. C’est frustrant de rester cloitrer et de ne faire que des exercices d’aérobie et de renforcement musculaire. Un footballeur a le ballon dans le sang. Mais face à cette pandémie, nul autre choix ! Je demande aux joueurs de rester très prudent, d’écouter les directives gouvernementales. Rien n’est plus important que la santé !





Qu’as-tu pensé de la vidéo de Jordan Gobron qui fait des pompes avec sa fille ?

J’ai bien aimé ! Je demande également aux joueurs d’être inventif notamment pour ceux qui n’ont pas de matériel à disposition. Regarder des vidéos sur Youtube ou sur les réseaux sociaux. Le but est de varier et de rendre ludique les exercices de renforcement musculaire. Casser la routine !


Il y a-t-il quand même des joueurs équipés ?

Oui, je pense par exemple à Adrien Pianelli qui m’a récemment envoyé une vidéo en train de courir sur son tapis de course. D’autres ont des vélos d’appartement.

Même s’il est difficile voire inconcevable d’y penser actuellement, comment imagines-tu la reprise ?

Nous sommes dans un flou total. On ne va pas se le cacher, les joueurs auront un déficit à cette future reprise. Pour l’intégrité des joueurs, nous serons quasiment obligés de refaire une mini-prépa. Il faudra un certain temps entre la reprise des entraînements et la compétition sinon on aura beaucoup de blessures musculaire ou articulaire. C’est pour cela qu’il faut continuer à s’entretenir au quotidien pour garder la dynamique.

Avec le staff, nous échangeons quotidiennement. Que ce soit sur du football ou sur d’autres choses d’ailleurs. Nous restons solidaires et prêts à s’adapter aux évolutions. On a aussi le soutien de Benoit Delon, notre directeur, qui nous communique les directives. La communication est très importante dans ces moments-là !

Merci Ju' pour le temps accordé !

autres news