Merci Lamine, et bonne chance à Beveren !

16/05/2018

Il n'a passé que quatre mois à Quevilly Rouen, mais cela a suffi pour marquer le club de son empreinte. Et marquer des buts. Sept au total. En onze titularisations. Un excellent ratio, qui a évidemment alerté de nombreux clubs, toujours à l'affût de bonnes affaires.
Lamine Ndao fut une excellente affaire pour QRM, qui a eu du flair et le nez creux pour l'engager fin janvier, à un moment où tout était compliqué pour lui dans sa progression, dans sa carrière.
Freiné pour ne pas dire au point mort à Valenciennes, son club formateur, Manu Da Costa a eu le nez creux en le faisant signer jusqu'en fin de saison. Inutile de dire que le Sénégalais a rendu au millième la confiance témoignée.
Charmant au quotidien et aussi réservé, Lamine est tout le contraire sur le terrain ! Ses qualités de percussion, de vitesse, ses (bons) appels incessants, son explosivité, sa mentalité, ont immédiatement sauté aux yeux à Quevilly Rouen, où il a disputé ses premières minutes seulement quatre jours après son arrivée, à Clermont (1-1).
Déchaîné, il a enchaîné dans la foulée ! Inarrêtable ! Insatiable ! Au point de marquer 7 buts, donc. Et qui sait ce qu'il serait advenu si celui qui portait le numéro 12 n'avait pas manqué la compétition au mois d'avril, après une blessure contractée en début de match - 17e minute - face à Nîmes (il a manqué les trois journées suivantes face à Orléans, Paris FC et Tours) ?
QRM n'oubliera jamais Lamine et lui souhaite bonne chance en Belgique, où il s'est engagé aujourd'hui pour trois saisons avec le club de "Jupiler Pro League" (Division 1), le Waasland Beveren, 12e (sur 16) du dernier exercice !

Photo : @WaaslandBeveren


Ci-dessous, Lamine Ndao, sous le maillot de QRM, face à Lens, à Diochon. Photo Ph. Le Brech



autres news