Le projet

Organigramme

de gauche à droite, Philippe Blot, Michel Mallet, Laurent Duarte et Fabrice Tardy

De gauche à droite, Philippe Blot, Michel Mallet, Laurent Duarte et Fabrice Tardy.

Un projet construit aujourd’hui autour de trois entités :


SAS Quevilly Rouen Métropole (depuis 2015)

PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE : Michel Mallet
PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ : Fabrice Tardy
PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE : Philippe Blot
ACTIONNAIRE : Laurent Duarte


L’association FC Rouen (depuis 1899)

PRÉSIDENT : Fabrice Tardy
580 licenciés dont 140 féminines et 150 jeunes à l’école de football.
29 équipes dont : DH seniors, DSR seniors, U19 Nationaux, U17 Nationaux, U17 DH, U15 DH, D2 féminine, DH féminine, U19 Nationaux féminines, U16 féminines, etc.

L’association US Quevilly Rouen Métropole (depuis 1902)

PRÉSIDENT : Laurent Duarte
537 licenciés dont 49 féminines et 160 jeunes à l’école de football
22 équipes dont CFA2 seniors, U19 Nationaux, U17 DH, U15 DH, etc.

Le projet Quevilly Rouen Métropole


Un projet nécessaire

Parce qu’une agglomération de 500 000 habitants mérite d’avoir un club de football professionnel, le FC Rouen et l’US Quevilly ont opéré un rapprochement aussi nécessaire qu’opportun en 2015. Le FC Rouen, malgré son histoire, son passé professionnel, sa légende, sa ferveur et son mythique stade Diochon, a dû affronter trois rétrogradations administratives depuis qu’il a quitté la Division 2, en 1994.

L’US Quevilly, malgré ses exploits en Coupe de France et la modernisation récente du stade Lozai, ne possédait pas les infrastructures lui permettant de rêver au monde professionnel. Cette impulsion a été instaurée et voulue par le regretté Michel Mutel, Michel Mallet, Fabrice Tardy, Philippe Blot et Laurent Duarte. Au-delà de ces difficultés, que chacun des deux clubs pouvait rencontrer pour accéder au plus haut niveau, on le sait, la question des ressources est essentielle. Synergie de moyens, mais aussi synergie de compétences : c’est en unissant leurs forces que le FC Rouen et l’US Quevilly peuvent rêver à un bel avenir pour le football régional. En unissant leur savoir-faire, leur passion, leurs compétences, leurs forces vives, leurs expériences, leurs atouts, leurs cultures, et même leurs différences, les deux clubs historiques de la rive gauche rouennaise veulent créer un nouvel élan, à la fois populaire et sportif, et aussi une véritable identité régionale.


Un projet ambitieux

Associer le vécu professionnel du FC Rouen au vécu amateur de l’US Quevilly va permettre à Quevilly Rouen Métropole de côtoyer le monde professionnel mais aussi de devenir une référence en matière de formation.

Une forte ambition pour les jeunes et la formation

L’ambition sportive, aussi mesurée et calculée soit-elle, ne peut exister sans ambition de formation. Le FC Rouen et l’US Quevilly Rouen Métropole « association » sont respectivement classés 5e et 6e clubs amateurs en 2015 pour la formation des jeunes en France par la Fédération Française de football. Un atout considérable dont entendent bien se servir les dirigeants de Quevilly Rouen Métropole pour mener à bien leur projet. Inciter les jeunes à s’inscrire, leur faire profiter de la meilleure formation, les encadrer (éducateurs diplômés) et leur apprendre les valeurs du football (le respect avec leurs coéquipiers et entraîneurs et avec le corps arbitral, l’esprit d’équipe, le partage, le dépassement de soi) afin qu’ils s’épanouissent dans leur vie future et puissent constituer un vivier important de joueurs à fort potentiel, est une priorité pour Quevilly Rouen Métropole.


Une forte ambition pour les équipes féminines

140, c’est le nombre de joueuses féminines au FC Rouen, soit près de 25 % des licenciés.
C’est énorme.
C’est, surtout, le fruit d’une politique voulue par le club, attaché aux valeurs du jeu, du respect et du civisme.
Aujourd’hui, le FC Rouen engage plusieurs équipes féminines, dont une, la Division 2, évolue actuellement dans l’antichambre de la D1, qu’elle ambitionne de rejoindre à moyen terme.
Les autres équipes jouent en DH seniors et en jeunes (U19 Nationaux, U16 et U13/école de football).


Une forte ambition pour l’équipe fanion seniors

Aujourd’hui en National, l’histoire est en marche ! Il aura fallu un an, juste un an… Quevilly Rouen Métropole, créé en 2015, est passé du CFA au National, avec un an d’avance sur les temps de passage, puisque Michel Mallet, président du Directoire, avait envisagé cette accession dans les deux ans. Le souhait d’inscrire Quevilly Rouen Métropole dans la durée, et à haut niveau, est bien parti ! Ces très bons résultats sportifs, dès la 1ère année, permettent d’enclencher une dynamique très positive autour du projet et de travailler dans la sérénité. Même s’il faut garder une part de rêve, il faut savoir rester humble : l’objectif demeure une accession en Ligue 2 dans les trois à cinq ans. Pour cette 1ère saison en National, l’objectif affiché est de finir dans le 1er tiers du classement. Et pourquoi ne pas poursuivre cette belle histoire d’amour avec la Coupe de France ? L’an passé, rappelons que Quevilly Rouen Métropole avait éliminé Lens (L2) au 7e tour. L’ADN de la coupe est bien là !


Un projet citoyen

Participer à la vie de la Métropole Rouen Normandie via des actions citoyennes, sociales et éducatives, telle est aussi la mission de Quevilly Rouen Métropole qui, tout au long de la saison sportive, propose, organise et développe diverses manifestations. Quevilly Rouen Métropole est, par exemple, très impliqué dans le suivi scolaire des enfants qui bénéficient d’horaires aménagés ; outre des interventions dans les écoles primaires et dans les collèges, un véritable suivi est opéré afin d’aider les enfants à mieux concilier sport et réussite scolaire.


Association FC Rouen

  • Opération « plus que du foot » qui permet aux jeunes de s’initier ou de se perfectionner à la pratique du football. Depuis 2013, une ouverture vers le sport adapté/handicap et vers les centres aérés, en collaboration avec les communes, a été créé.
  • Stage de Pâques : 5 jours pour les U10/U11, 3 jours pour les U8, U9, 2 jours pour les U6/U7 (stage parrainé par des joueurs de National).
  • Section sportive qui permet de concilier sport et études en collaboration avec des établissements partenaires


Association US Quevilly Rouen Métropole

  • Intervention dans cinq écoles primaires et au collège Diderot de Petit-Quevilly par des titulaires du BEES.
  • Journée de l’arbitrage et de l’esprit sportif pour sensibiliser et initier les licenciés aux règles et conduites à tenir avant, pendant et après les rencontres
  • « Podium des espoirs » pour récompenser les meilleurs jeunes de leurs efforts tout au long de l’année, en fonction de critères sportifs, scolaires, et de leur comportement.
  • « Planète quartiers » auprès des jeunes de 8 à 14 ans pendant les vacances scolaires. Rencontres sportives et culturelles basées sur l’ouverture, l’échange.
  • Tournoi National Mahmoud-Tiarci (U17, plus grand tournoi des centres de formation en France, avec 12 clubs) et tournoi Jean-Pierre Camblong (11 à 13 ans)
 

Un projet partagé par les dirigeants et les salariés




Philippe Blot (à gauche), président du conseil de surveillance,
aux côtés du président du Directoire
de la SAS Quevilly Rouen Métropole, Michel Mallet

 

Patrick Robin (à gauche), président de Synergy Partners,
aux côtés du président du Directoire
de la SAS Quevilly Rouen Métropole, Michel Mallet

 

PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE : Michel Mallet
PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ : Fabrice Tardy
PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION QUEVILLY ROUEN MÉTROPOLE : Laurent Duarte
PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE : Philippe Blot
DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER : Benoit Delon
DIRECTEUR COMMERCIAL : Arnaud Larue
ASSISTANTE DE DIRECTION : Bérengère Tavet
CHARGÉ DE COMMUNICATION : Anthony Boyer

Un projet partagé par les partenaires publics et privés

Les partenaires privés et publics sont une clef de réussite essentielle du projet, à la fois à travers les moyens qu’ils apportent au club, mais aussi grâce à la dynamique et au rayonnement qu’ils génèrent autour du socle fort et historique constitué de la MATMUT, de VINCI et de LECLERC.
S’ajoutent une longue liste de partenaires privés :

2 R MARKETING, A7 PUB, ADIM, AG2R LA MONDIALE, ALTERNATIVE TT, AMB ELECTRICITE, APEM, ART OFFSET, AVENEL, AVENIR CONSEIL, AXA COUPARD LA DROITTE, BERSOULT SA, BMW SRDA, BOULANGERIE PAUL, CASINO DE FORGES, CGE DISTRIBUTION, COM & PUB, COUDRAY TRAITEUR, COUPIGNY SERVICES, CRIT INTERIM, DALKIA, DESCOURTIS MENUISERIE, DOMAINE DE FORGES, DUNAS TRAITEUR, E.LECLERC, France Bleu, Groupe MENESTRIER, GTM Nord-Ouest, HM MATERIAUX, INTERSPORT, IVT SECURITY, KAPPA, LA BOHEME, LA CHAINE NORMANDE, LAGUERRE CHIMIE, LANOS ISOLATION, LANOS MENUISERIE, LASER GAMES EVOLUTION, LE CARGO, LE SO, LEGAY SAUVAGE, LEM - CBRE, LM COMMUNICATION, MABILLE - ANJAC, MAISON ESTORIL, MATMUT, Mc DONALD’S, MONTRES & Cie, MOULIN ROSE, MULTI RESEAU, NEXT SERIGRAPHIE, NISSAN GROUPE GUEUDET, NORMANDIE RENOVATION, NORMANDIE REVETEMENTS, OREXAD, OUEST EUROPE INCENDIE, OUEST EUROPE SECURITE, PARIS NORMANDIE, PERNOD, PIERVAL, PIZZA SPRINT, PROFIL INFORMATIQUE, PROJOB NOW, RAVET PEINTURE, ROUEN ETANCHE, SATEB, SAUVAGE GESTION, SEMTI, SIDEC, SNAD, SOFIBAP, SOGEA, SPIE – PORRAZ, STFE, SURVEYFERT, SYSUN,TENDANCE OUEST,TPR,TRANSPORT LEMONNIER, VEOLIA PROPRETE, VIAFRANCE NORMANDIE, VINCI, VOLKSWAGEN, VTNI, WEBAXYS.

Un projet partagé au sein de Synergy Partners

Si le match de football à Diochon est souvent propice à des rencontres entre partenaires, autour d’un verre, dans les loges, il n’est pas l’unique prétexte. Depuis 2001, le club « Synergy Partners », présidé par Patrick Robin, rassemble de nombreux dirigeants, cadres et chefs d’entreprises. L’objectif est de faire émerger de nouvelles idées et partenariats lors de soirées organisées en marge des matches de championnat : grande nuit des partenaires, soirée des vœux, forum des entreprises, soirée « dégustation de whisky », Plaza bowling ou encore déjeuners-débats. Un moyen très utile pour mettre les entreprises en contact et les faire travailler en synergie.



Un projet partagé sur les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Instagram, nouveau site web : Quevilly Rouen Métropole se doit d’être visible partout, de faire parler de lui tout le temps, d’occuper constamment le terrain sur les réseaux sociaux, pas seulement pour créer du buzz, mais surtout pour créer du lien. Informer, communiquer, partager, Quevilly Rouen Métropole s’attache déjà à le faire via son site internet. La page Facebook officielle compte 7000 abonnés. Un compte twitter officiel et un compte Instagram viennent aussi d’être lancés !





Rejoignez-nous



Robert-Diochon : un stade mythique !

Les tribunes du Stade Robert-DiochonInauguré en 1917, le mythique stade Diochon, du nom de Robert Diochon, l’emblématique président-fondateur du FC Rouen (de 1906 à 1953), sera centenaire l’année prochaine ! Son record d’affluence date de la saison 1976-1977, pour un 8e de finale de Coupe de France face à l’AS Saint-Etienne (23 532 spectateurs !). Le stade devrait connaître de nouveaux aménagements dans les prochains mois afin de se donner tous les moyens de vivre de nouvelles sensations fortes ! Quevilly Rouen Métropole dispose également du terrain en herbe de la ferme pour ses entraînements, des trois terrains du complexe Amable-Lozai au Petit-Quevilly (dont deux en synthétique) ; Le club peut, après autorisation de la ville de Rouen, utiliser le terrain de la petite Bouverie, et les terrains « annexes » en synthétique, situés à quelques dizaines de mètres du stade Robert-Diochon.

Le stade Robert-Diochon peut contenir 12 018 spectateurs ! (DR)

Le Stade Robert-Diochon vue tribuneLe Stade Robert-Diochon



Plan d'accès au stade Diochon